Audiences Janvier-Mars 2020


 

NEWS - Publié le jeudi 9 avril 2020 (mise à jour 16 avril 2020) - Écrit par Virgini.fr


 

Médiamétrie a publié ce matin les résultats d'audiences pour la période janvier-mars 2020.

A noter que cette vague est spéciale puisque l'enquête s'est terminée plus tôt que prévu, dès la mise en place du confinement.

 

Un triste record historique pour Virgin Radio

Pour Virgin Radio, cette situation, marquée par le Covid-19, n'a pas été propice à de bonnes audiences. Et c'est la radio musicale qui signe la plus grosse chute, quand la plupart des autres se maintiennent (Chérie FM, Nostalgie, RTL2) ou baissent finalement peu (comme NRJ). Seules Skyrock et RFM sont en progression.

Ainsi, la station"Pop Rock Electro" est créditée de 3.7% d'AC, soit son plus mauvais score historique (y compris sous le nom Europe2), soit -0.8 points sur un an, et -0.3 points sur une vague. Sa durée moyenne d'écoute est de 1H10.

Pour le week-end, le résultat est moins violent mais réel : la radio est créditée de 2.5 (3.1 il y a un an, 2.7 il y a 3 mois).

Dans tous les cas de figure, nous ne sommes plus dans la marge d'erreur de 0.2 points, la tendance pour Virgin Radio est clairement à la baisse sur un an, avec des scores inquiétants.

En analysant rapidement, la matinale, malgré une bonne baisse sur cette vague (passant de seconde à cinquième place des musicales), reste globalement puissante par rapport à ses concurrentes.

C'est du côté du reste de la grille que les scores semblent toujours extrêmement faibles. Pour exemple, sur la case du 16H/18H, Virgin Radio est derrière RTL, France Inter, NRJ, RMC, Nostalgie, Skyrock, France Bleu, RTL2, RFM, Fun Radio, Chérie FM (qui est pourtant plus faible en audience globale par rapport à elle) et France Info !

Elle devance tristement sur cet horaire... Europe1, dont la situation au niveau des audiences est tout aussi catastrophique (malgré une traditionnelle belle performance en fin de soirée).

 

Grosse baisse d'audience en Ile de France pour la station

De plus, cette vague janvier-mars se caractérise par une forte baisse des audiences de Virgin Radio sur l'Ile de France, territoire qui était plutôt assez favorable à la station depuis la mise en place du format actuel.

Concrétement elle descend à 1.3% AC (-1.6 sur une vague et -1.4 sur un an), et malgré une tendance plutôt stable pour les musicales dans la région (RFM et Skyrock connaissent ici aussi une belle hausse).

Les raisons de ce résultat sur l'Ile de France restent à analyser, même si certains auditeurs passionnés semblent pointer du doigt sur le web une tendance de la station à communiquer/miser sur la Nouvelle Scène au détriment de l'Electro.

 

Des audiences toujours préoccupantes pour Virgin Radio dans un contexte à venir difficile pour le média radio et le groupe Lagardère

Il n'est pas difficile d'en détruire que le format en place pour la station depuis de nombreuses années ne fonctionne pas et qu'elle est ultra dépendante de sa son animteur phare le matin.

Et même avec différents apports sur la grille, il y a peu de chance que la situation évolue (malgré la popularité de Cauet chez les auditeurs d'NRJ, l'animateur n'a pas crée une évolution des audiences sur sa case sur Virgin Radio, et même si il demandait - à juste titre - du temps pour s'imposer).

Bref dire que l'image de Virgin Radio se limite à être une "Combal Radio" est un raccourci qui peut-être jugé rapide par certains, mais la situation est réelle.

Jusqu'à présent, le groupe Laragère mettait en avant que ses musicales rapportaient de l'argent, et allégées ainsi les pertes importantes d'Europe1 : cette situation est-elle, ou sera-elle, toujours d'actualité si Virgin Radio se maintient aussi faiblement ?

N'oublions pas que la période de confinement que nous vivons va créer peut-être un bouleversement des audiences radios, sans parler du marché de la publicité qui est perturbé par cette crise mondiale.

Enfin, il faut évoquer l'avenir du groupe Lagardère, qui se jouera dans les prochains jours : le fond Amber Capital souhaite révoquer le conseil de surveillance dans le but à l'avenir de ne pas reconduire Arnaud Lagardère dans ses fonctions (même si cela semble difficile sur le papier).

Amber Capital n'apprécie guère les activités médias du groupe, qui impactent négativement les finances au groupe. Et Arnaud Lagardère peut également décider de vendre ses activités médias pour des raisons personnelles ou pour renforcer sa position au sein de son entreprise : son départ de la Présidence d'Europe1, au moment de la publication des audiences, font poser des questions dans le milieu (voir article de Libération pour plus d'info. sur la situation)

Bref ce résultat d'audience historiquement faible pour Virgin Radio ne pouvait pas plus mal tomber.

 

Et du côté de la concurrence ?

En plus des radios déjà évoquées dans l'article, on notera que Fun Radio continue a être en forte difficulté avec une baisse continue et un score de 4.3% AC préoccupant. Bruno Guillon reste puissant le matin (et devant Virgin Tonic) mais accuse une sérieuse baisse de ses audiences.

Toujours chez les musciales, Mouv signe un 0.8.

Enfin on saluera une nouvelle fois les résultats exceptionnels de FIP avec une durée d'écoute de 2H03 (1.2% AC) et seulement 10 fréquences FM !

Du côté des généralistes, France Inter continue de profiter de son excellent travail de conquête de nouveaux (plus jeunes) auditeurs, en étant une nouvelle fois en tête des audiences devant RTL.

RMC connaît une vague compliquée et tombe à 6.4. Elle devra gérer en plus très prochaiement le départ annoncé (par la presse) de son animateur Christophe Dugarry, qui occupe actuellement la tranche 18H/20H.

Europe1 est au plus mal avec 5.6 (-0.6 sur une vague et -0.5 sur un an).
 

 

Source audiences : Médiamétrie - Puremédias.com